Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2012 3 15 /08 /août /2012 15:50

RETROUVEZ NOS IDEES LECTURE ICI : http://lesmondesmagiques.wix.com/librairie#!-propos3/chaj

Forest-Hills-1960---Estherzinha-contra-Nancy-Richey.jpg

 

Ferdydurke fait l'effet d'une exception. C'est un roman sur la participation, sur la façon dont nous nous constituons par participation à des jeux, à des ressorts fictionnels, à des masques.

Ce qui compte ici, ce n'est pas l'histoire, mais ce que Gombrowicz nous fait voir. Comment le comportement d'une personne est influencé, dirigé, par le comportement des personnes autour d'elles. Comment, face à ces comportements et nous même emballés, nous nous composons, des "gueules", des "mines", qui déterminent nos directions. Comment différents éléments, paroles et geste, se combinent dans des types facilement assimilables : la jeune fille, le professeur, la tante, le valet de ferme, par lesquels nous sommes envoûtés. Gombrowicz remet en cause l'idée du moi, et traque les masques adoptés successivement par des identités instables, dévorées par ce que De Martino appelait "la crise de la présence", et que Gombrowicz nomme "l'immaturité".

Mais qu'y a-t-il sous le masque ? Sans doute il n'y a rien, ce n'est pas grave. Le problème des masques n'est pas de savoir ce qu'il y a en dessous mais comment on y adhère et de quelle façon on les échanges. L'oeuvre de Gombrowicz travaille là dessus, sur la promotion de certaines formes, sur des torrents de possession et leurs effets vulgaires, comiques ou grotesques. C'est une oeuvre très très juste pour dire ce que sont les personnes et leurs effondrements.

Et ce qui est encore mieux, c'est que le livre est drôle, plein d'humour et de trouvailles de langage a peu près irrésistibles.  

 

Sur la grâce, les mines affectées, et le pouvoir de la parole, il est intéressant de lire en parallèle deux courts textes de Kleist "Sur le théâtre de marionnettes" et "Sur l'élaboration progressive des idées par la parole". 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires